Bon à savoir No.2

Cette veille est réalisée par les participant.e.s du cours SCI6305 à l’EBSI à l’hiver 2020. Cette édition est un prototype que nous expérimenterons tout au long du semestre.

Mardi 14 janvier 2020. Quelques liens sur l’actualité locale et internationale des bibliothèques. La thématique de la semaine : Wikipédia

ACTUALITÉS

Le prêt d’une semaine à la bibliothèque L’Heure Joyeuse

Le nudge en bibliothèque, éloge du retard et suppression des amendes ? (Livres Hebdo)

Les bibliothèques publiques sont des plus en plus nombreuses à mettre un terme à l’imposition d’amendes pour les retards. Aux États-Unis, les bibliothécaires parlent du « Fine-Free Movement ». Dans cet article publié dans le magazine français, Livres Hebdo, l’auteur explore les arguments qui sont favorables et défavorables à cette approche.

Le risque est d’autant plus grand que le prix des amendes peut s’avérer largement dissuasif pour les usagers qu’une bibliothèque se doit de servir en priorité. Dans un pays où 12 % des salariés sont payés au SMIC, où près de la moitié des étudiants travaillent pour payer leurs études, il paraît de moins en moins logique pour un service public de percevoir, comme “punition” d’un manquement aux règles, de l’argent de la part de la frange de la population qui en a le plus l’usage et le besoin, surtout quand les sommes perçues sont dérisoires par rapport au coût de leur perception.

Source Desrichard, Yves.(Janvier 2020). Le nudge en bibliothèque, éloge du retard et suppression des amendes ? (1/2). Livres Hebdo. Repéré à https://www.livreshebdo.fr/article/le-nudge-en-bibliotheque-eloge-du-retard-et-suppression-des-amendes-12-0

Matzneff retiré, Godbout reste à la Grande Bibliothèque (La Presse)

La décision prise par Bibliothèque et archives nationales du Québec de retirer certains ouvrages de Gabriel Matzneff a suscité de nombreuses réactions. Dans cet article du quotidien La Presse, le traitement différencié accordé à ces oeuvres et à celle de Yvan Godbout, auteur de Hansel et Gretel, est interrogé, de même que la manière dont l’institution a communiqué sa décision.

« Dans la foulée de la décision des éditions Gallimard de cesser la commercialisation du journal de l’écrivain Gabriel Matzneff et pour les mêmes raisons, la Direction générale de la Grande Bibliothèque a décidé de retirer ces ouvrages de sa Collection universelle », a fait savoir l’institution par communiqué.

Hier soir, le DG de la Grande Bibliothèque, Martin Dubois, a précisé à La Presse que le retrait du journal de Matzneff pourrait être temporaire, le temps de prendre une « décision éclairée » entre son « retrait définitif » et son « maintien dans la collection », au regard de la politique de développement de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Source : Pirro, Raphaël. (9 janvier 2020). Matzneff retiré, Godbout reste à la Grande Bibliothèque. La Presse. Repéré à : https://www.lapresse.ca/arts/litterature/202001/08/01-5256130-matzneff-retire-godbout-reste-a-la-grande-bibliotheque.php?fbclid=IwAR00fLqWJOBk8JmkzfzZpyHHLAPMU-ibPpKJ3JwihMmDAQchwrmyEdExGtA

THÉMATIQUE

WIKIPÉDIA et les bibliothèques peuvent être aujourd’hui de puissants alliés : le premier, un des sites les plus visités au monde, a pour mission « de rassembler et développer des ressources éducatives [et faire la promotion de] la liberté de la connaissance » 1. Les secondes, tant par leurs missions d’accès et de diffusion de l’information que de support à la démocratie, à la liberté intellectuelle et à l’éducation2, sont des lieux privilégiés de l’émergence des communs du savoir. Le défi, pour les bibliothécaires, est d’apprendre à exploiter l’immense potentiel de ces ressources3 afin de permettre aux communautés de s’informer et d’enrichir la sphère publique de discours pluriels et critiques.

(1) Fondation Wikimédia. (2018). Notre mission. Repéré à : https://wikimediafoundation.org/fr/about/mission/

(2) American Library Association. (2019). Core Values of Librarianship. Repéré à : http://www.ala.org/advocacy/intfreedom/corevalues

(3) Proffitt, M. (dir.). (2018). Leveraging Wikipedia : Connecting Communities of Knowledge. Chicago, IL : ALA Editions.

This is how Report for America ended up funding a community Wikipedia editor at a library (NiemanLab)

12 décembre 2019. Report for America est une organisation qui finance et embauche des journalistes pour les organisations de presses américaines qui désirent pratiquer le journalisme d’intérêt public local. Cet article explique les raisons pour lesquelles l’organisation a financé le partenariat entre la station de radio WFAE de Charlotte en Caroline du Nord, la bibliothèque publique Charlotte Mecklenburg et la Digital Public Library of America, permis l’embauche d’un wikipédien en résidence à la bibliothèque et la création de contenus pertinents pour la communauté. Un bel exemple de l’utilisation d’une bibliothèque en tant qu’espace favorisant l’émergence de discours dans la sphère publique.

If you look at the community in terms of the info-needs community, not in terms of the journalism needs, what are the ways in which a community gets it civically important info? The honest answer is that important players are Wikipedia and the library
– Steven Waldman, cofondateur de Report for America

Being able to create the evergreen content in conjunction with the more traditional hyperlocal stories was really exciting to us, because it allows us to connect our community with the info they need, which is the mission of the library
– Martha Yesowitch, Community partnerships leader, bibliothèque publique Charlotte Mecklenburg

Source : Schmidt, C. (2019, 12 décembre). This is how Report for America ended up funding a community Wikipedia editor (!) at a library (!!). NiemanLab. Repéré à : https://www.niemanlab.org/2019/12/this-is-how-report-for-america-ended-up-funding-a-community-wikipedia-editor-at-a-library/

Une wikipédienne pionnière prône la diversification des voix (Le Devoir)

15 juillet 2019. La première wikipédienne en résidence de l’Université Concordia est au cœur de cet article du journal Le Devoir. Amber Berson présente les projets qu’elle entend mener au cours de son passage à la bibliothèque de l’université, tout en précisant le concept de résidence wikipédienne. La portée du projet est abordée, s’inscrivant dans le contexte universitaire, mais aussi montréalais de Concordia et accordant un regard féministe à l’encyclopédie.

Elle [Amber Berson] rédigera un manuel des bonnes pratiques, « qui n’existe pas encore. Wiki a toute une politique sur la manière d’ajouter une citation, de travailler avec les fake news, mais pas de guide sur la manière de faire des modifications féministes. Je ne peux pas l’écrire toute seule — ça ne serait pas féministe… Ça nécessite plusieurs voix et plusieurs discussions. Ce contexte universitaire, où je peux travailler aussi avec le grand public, est un bon lieu pour ça ».

Lalonde, C. (2019, 15 février). Une wikipédienne pionnière prône la diversification des voix. Le Devoir. Repéré à : https://www.ledevoir.com/culture/558698/une-premiere-wikipedienne-en-residence-a-concordia-ou-wikipedia-qui-a-acces-au-libre-acces-la-premiere-wikipedienne-en-residence-a-concordia-prone-la-diversification-des-voix.

Turkey’s Ban on Wikipedia Is Unconstitutional, Court Says (The New York Times)

26 décembre 2019. Si Wikipédia est un symbole d’accès au savoir neutre et libre, les informations qui y sont véhiculées ne font pas toujours l’affaire de tous ; ainsi, le gouvernement turque, mécontent de certains contenus, bloque l’accès à l’encyclopédie en ligne depuis avril 2017. La Cour constitutionnelle de Turquie vient toutefois de déclarer que ce ban allait à l’encontre du droit à la liberté d’expression de la population.

“We join the people of Turkey, and the millions of readers and volunteers who rely on Wikipedia around the world, to welcome this important recognition for universal access to knowledge.” – Wikimedia Foundation


Source : Zaveri, M. (2019, 26 décembre). Turkey’s Ban on Wikipedia Is Unconstitutional, Court Says. The New York Times. Repéré à : https://www.nytimes.com/2019/12/26/world/europe/wikipedia-ban-turkey.html.

Bringing Wikipedia into the Library: Creating a community around open access (American Libraries Magazine)

1 mai 2018. Cet article démontre comment des professionnel.le.s de l’information travaillant dans les bibliothèques publiques peuvent contribuer efficacement à Wikipédia. Grâce à des explications sur la mécanique interne de Wikipédia et sa communauté wikipédienne, l’auteur propose des outils pour les bibliothécaires qui visent la création d’une communauté locale ayant pour mission l’enrichissement de l’encyclopédie.

A difference between the two communities is their degree of formal responsibility. Librarians are trained professionals working in institutions with public charges to create information access, while Wikipedians are (for the most part) volunteers whose interests align with their hobbies and values. The closeness of their goals, skills, and interests means that finding common ground for collaboration is not only possible but easy. But finding the right people to collaborate with on this broad, and frankly never-ending, mission is an important first step to effective collaboration.

Source: Stinson, A. et Evans, J. (2018, 1 mai). Bringing Wikipedia into the Library : Creating community around open access. American Libraries Magazine. Repéré à : https://americanlibrariesmagazine.org/2018/05/01/bringing-wikipedia-into-the-library/

Wikipédia et bibliothèques : agir en commun (Sylvain Machefert)

2017. Cet article commence par présenter Wikipédia en quelques mots. Il détaille ensuite ce que cela signifie et implique de contribuer à Wikipédia en tant que professionnel des bibliothèques, et pourquoi le faire. Il met en lumière la convergence des missions et comment concilier les spécificités culturelles des institutions et de la communauté wikipédienne. L’article a été publié originellement dans l’ouvrage Communs du savoir et bibliothèques, une collection d’articles consacrés aux champs d’action des bibliothèques pour la protection, le développement, la promotion des communs du savoir.

Wikipédia s’est développé à l’origine hors des bibliothèques mais ses missions rejoignent en de nombreux points celles que remplissent nos structures depuis des siècles. Ces dernières ont donc toute légitimité à interagir avec les communautés des projets Wikimédia. Mais ces communautés peuvent parfois être méfiantes à l’égard des institutions, en particulier lorsque ces dernières arrivent en terrain conquis, sans respecter les us et coutumes locales. Il conviendra donc avant toute action de se rapprocher au maximum des communautés locales pour définir les contours du projet à mener

Source : Machefert, S. (2017). Wikipédia et bibliothèques : agir en commun. Dans L. Dujol (dir.), Communs du savoir et bibliothèques (p. 141­-149). Paris, France : Cercle de la librairie.
Repéré à : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01529644/document
Tagués avec : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*