Des définitions pour l’équité, la diversité et l’inclusion #EDI

Il existe plusieurs définitions des concepts d’équité, de diversité et d’inclusion (ÉDI). Dans le cadre d’un mes cours, nous étudions comment concevoir des services en bibliothèque dans une perspective ÉDI. J’ai proposé une terminologie située qui intègrent des concepts qui sont opératoires dans notre contexte d’étude en synthétisant des éléments de l’Énoncé de vision sur l’équité, la diversité, l’inclusion de l’Université de Montréal, les définitions du Scientifique en chef du Québec ainsi que le glossaire de l’American Library Association. Ces définitions se veulent brèves pour être utilisables dans la pratique.

ÉQUITÉ

L’équité est un principe qui vise à régler l’action sur ce qui est juste. Elle tend vers une fin ou un résultat juste  que ce soit la société, une collectivité, une organisation, une institution, une service par le biais d’un processus ou d’un traitement juste.

L’équité n’implique pas l’égalité formelle (où toutes et tous sont traités de la même façon) mais plutôt l’égalité réelle qui reconnaît les différentes réalités, les situations, les identités et les histoires, et qui sont prises en considération en vue d’assurer à tous et à toutes des opportunités égales.

L’équité, comme finalité éthique, tient compte du fait que certains groupes ont été, et se trouvent encore, désavantagés en regard de ces opportunités; qu’ils ont été sous-représentés, marginalisés ou exclus et, à ce titre, elle vise à éliminer les barrières systémiques existantes et à accroître les capacités et la participation de ceux-ci.

DIVERSITÉ

La diversité désigne l’ensemble des façons d’être, des attributs visibles ou invisibles qui caractérisent des personnes provenant de différents groupes. Ces marqueurs identitaires varient dans le temps et peuvent s’appuyer sur la classe sociale, l’origine géographique, l’âge, les handicaps, la langue, la religion, le statut migratoire, le genre, l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre, l’appartenance aux Premiers Peuples, l’origine ethnique, l’appartenance à un groupe racisé. La diversité, comme principe et finalité éthique, vise à reconnaître ces groupes de même que les personnes qui en font partie, et à valoriser leur présence, leur expérience et leur expression.

La diversité implique l’intersectionnalité qui met en évidence l’interdépendance de ces différents marqueurs influençant le vécu des personnes et, plus généralement, les systèmes sociaux. Cette conscience des identités intersectionnelles, comme cadre d’analyse, permet de mieux comprendre les relations de pouvoir et la complexité du monde pour agir en vue de réduire les inégalités sociales, accroître les capacités et la participation de ceux-ci (Crenshaw 1989; Bilge 2020).

INCLUSION

L’inclusion désigne les actions permettant aux personnes ou aux groupes d’être respectés, valorisés et d’avoir accès à des opportunités égales.

Ces pratiques requièrent un engagement visant à comprendre, plus particulièrement, les groupes sous-représentés, marginalisés, ou exclus; elles impliquent aussi la critique des obstacles systémiques et l’élimination des barrières qui entravent leur encapacitation et leur participation à la société, une collectivité, une organisation, une institution, un service, etc.

Sources  

Diverses théories ont aussi été convoquées dans le but d’insérer ces définitions dans un cadre conceptuel plus large et les approfondir :  l’approche par les capabilités (Marta Nussbaum), l’intersectionnalité (Crenshaw et Bilge), le care (Joan Tronto). Une autre théorie d’arrière-fond fait partie de cette aréopage ⎼ qui affirme qu’on ne concevra  « rien pour eux et elles, sans eux et elles » et plaidant pour la participation des communautés ⎼ telle que re-visitée par Sasha Costanza-Chock dans Design Justice : Community-Led Practices to Build the Worlds We Need. 

Suite des sources 
  • Costanza-Chock, Shasha. (2020). Design Justice : Community-Led Practices to Build the Worlds We Need. Cambridge : The MIT Press.
  • Crenshaw, Kimberlé. (1989). “Demarginalizing the Intersection of Race and Sex: A Black Feminist Critique of Antidiscrimination Doctrine, Feminist Theory and Antiracist Politics,” University of Chicago Legal Forum: Vol. 1989 , Article 8. Consulté le 21 mars 2021.  https://chicagounbound.uchicago.edu/uclf/vol1989/iss1/8
  • Hill Collins, Patricia & Sirma Bilge. (2020). Intersectionality. 2e éd. Cambridge : Polity Press.
  • Nussbaum, Martha C. (2011). Capabilités. Comment créer les conditions d’un monde plus juste. Paris : Climats.
  • Tronto, Joan. (2009). Un monde vulnérable. Pour une politique du care. Paris : Éditions La Découverte.